Immobilier français et acquéreurs étrangers: Mythes… et réalités
le portail international de l'immobilier

Immobilier français et acquéreurs étrangers: Mythes… et réalités

Immobilier français et acquéreurs étrangers: Mythes… et réalités

La clientèle étrangère est très convoitée et pour cause elle est synonyme de : budget important, coup de cœur et signature rapides, acquisition dans des villes ou villages délaissés par les français…mais cette clientèle c’est avant tout pour vous, professionnels de l’immobilier, l’opportunité de contrecarrer  l’attentisme des acheteurs français et de continuer à faire des affaires dans ce contexte difficile. Mais qu’en est-il réellement de cette clientèle ? Ces clients sont –ils toujours aussi actifs sur le marché de l’immobilier français que ce qu’on le dit ? Qui sont –ils ? Où achètent-ils ? Combien dépensent-ils ?

Les étrangers n’investissent plus en France: Mythe !

Réalité : Malgré une baisse de  près de 29% du nombre de transactions, la clientèle étrangère est toujours sous le charme de notre beau pays, les raisons sont évidentes : architecture hors norme, gastronomie de renommée internationale, paysages époustouflants, campagnes paisibles, investissement rentable… en témoignent les intentions d’achat qui continuent d’augmenter. Ainsi 67 % des étrangers déclarant vouloir acheter un bien dans les prochains mois, affirment que l’investissement sera en faveur d’un bien en France !   De plus, si les mesures fiscales ont quelque peu découragé certains étrangers, le montant moyen des transactions a quant à lui considérablement augmenté passant à 410 000€, un budget moyen bien supérieur au budget moyen d’un acheteur français résident. Notons également que le budget des étrangers non résidents est plus élevé que celui des étrangers résidents.

La clientèle étrangère achète principalement des biens à Paris : Mythe !

Réalité : La majorité des achats immobiliers effectués par la clientèle étrangère portent sur des biens situés en régions ! D’ailleurs, les acquisitions sur Paris représentent seulement 8% des transactions totales. Avec son climat optimal, son échantillon de paysages mer, montagne, collines de coteaux et vieux villages provençaux, c’est la région PACA qui arrive en tête des régions les plus attractives. Suivie ensuite des régions Rhône-Alpes, Paris/IDF, Languedoc Roussillon,  Aquitaine, Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes, Limousin, Lorraine et Bretagne. A chaque nationalité ses terres de prédilection, ne manquez pas, à ce titre, notre article mensuel dédié aux différentes nationalités et portant ce mois-ci sur la clientèle italienne.

Paris est l’apanage des millionnaires orientaux et russes… : Mythe !

Réalité : Même s’il est vrai que les acquéreurs russes et orientaux font beaucoup parler d’eux tant par le prestige des biens qu’ils acquièrent que par la démesure des montants dépensés, il n’en demeure pas moins qu’ils représentent une part infime des acheteurs étrangers. Les premiers acquéreurs étrangers sont les Italiens (22 %), suivis par les Chinois (7,1 %), les Américains (7 %), les Algériens (5,3%) et les Britanniques (5,3 %). Pour les étrangers résidents, le trio de tête est identique. Pour les non-résidents, les Italiens (7,3 %) arrivent toujours en 1ère place suivis des Américains (3 %) et des Libanais (2,5 %).

Les étrangers investissent majoritairement dans des résidences secondaires : Mythe !

Réalité : 35% des acquéreurs étrangers sont non-résidents, ce qui revient donc à dire qu’une large majorité de cette clientèle achète donc sa résidence principale en France.

newspaper templates - theme rewards